Le projet éolien à Courtempierre, Treilles-en-Gâtinais et Gondreville

De quoi s'agit-il ?

Depuis 2013, les sociétés Intervent et VSB Energies Nouvelles étudient l’opportunité de développer un projet éolien sur les communes de Courtempierre, Treilles-en-Gâtinais et Gondreville. Après de premiers contacts avec les élus, Intervent et VSB ont lancé différentes études de faisabilité et ont pris contact avec les propriétaires concernés.

Les études de faisabilité ont pour objectif de proposer un parc éolien en adéquation avec les différentes contraintes et spécificités du territoire. Ces études portent sur le vent, l’acoustique, l’environnement et le paysage. Elles sont en cours et se poursuivront jusqu’à fin 2019.

La zone d’implantation potentielle du projet est définie dans un premier temps avec une zone tampon de 500 mètres autour de chaque habitation et la présence de servitudes sur le territoire, comme le montre la carte ci-dessous. Les études en cours permettront d'affiner cette zone d'étude et d'identifier les différentes contraintes techniques et environnementales existantes.

Par ailleurs et afin d’avoir une meilleure compréhension du territoire et de ses spécificités, Intervent et VSB ont mandaté Mazars Concertation, un cabinet d’experts en concertation, pour réaliser une démarche de concertation en lien avec vous, les habitants et élus des trois communes concernées par ce projet éolien. Vous serez, bien entendu, associés à chaque étape du développement du projet et invités à donner votre avis et à formuler des propositions tout au long de la démarche de concertation.

Eolien Courtempierre Treilles Gondreville

Pourquoi un projet éolien à l'étude à Courtempierre, Treilles-en-Gâtinais et Gondreville ?

RAPPEL RÉGLEMENTAIRE

Art R222-1 IV. du Code de l’Environnement : « Le volet annexé au schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie, intitulé “schéma régional éolien”, identifie les parties du territoire régional favorables au développement de l’énergie éolienne compte tenu, d’une part, du potentiel éolien, et d’autre part, des servitudes, des règles de protection des espaces naturels ainsi que du patrimoine naturel et culturel, des ensembles paysagers, des contraintes techniques et des orientations régionales. »

 

EN CE QUI CONCERNE LA RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Depuis 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte attribue des objectifs à chaque région concernant le développement des énergies renouvelables. Pour la région Centre-Val de Loire, cet objectif est fixé à 2600 MW pour 2020. Au 1er janvier 2011, la région comptait 1100 MW installés sur le territoire.

 

EN CE QUI CONCERNE LE DÉPARTEMENT DU LOIRET

« Au Nord-Ouest de Montargis, l’A77 et l’A19 se croisent à la perpendiculaire, dans une vaste plaine. À l’échelle de la région Centre, cette zone présente le plus fort potentiel de développement non encore exploité pour l’énergie éolienne. En effet, le regroupement de l’habitat et la rareté des boisements laissent de grands espaces ouverts. » (Note de présentation des zones favorables au développement de l’énergie éolienne inclue dans le SRE)

 

EN CE QUI CONCERNE LE TERRITOIRE DE COURTEMPIERRE, TREILLES-EN-GATINAIS ET GONDREVILLE

La zone d'étude qui s’étend sur ces trois communes dispose d’un important potentiel pour le développement éolien. Afin de garantir une implantation en cohérence avec le territoire, Intervent et VSB Energies Nouvelles ont déjà pris en compte plusieurs contraintes avant de définir une zone d’étude :

  • Une distance minimum de 500m entre les éoliennes et les habitations, conforme à la réglementation ;
  • Le contexte aéronautique avec notamment les radars militaires de Bricy et la base civile de Vimory ;
  • Les premières contraintes naturalistes comme la présence de bois ou de haies ;
  • Les premières contraintes techniques liées aux différents réseaux qui sillonnent le territoire (gaz, eau, télécommunication).

Quelles sont les grandes étapes du développement d'un projet éolien ?

Le calendrier d’un projet éolien se divise en 7 phases :
 

  1. Première phase d’identification d’un site (3 mois) ;

  2. Phase de conception : différentes études sont menées en parallèle de la démarche de concertation (12 à 18 mois) ;

  3. Phase d’instruction : le dossier est déposé en préfecture et une enquête publique est lancée avant la délibération du préfet (8 mois minimum) ;

  4. Phase de préparation du chantier : le contrat de vente d’électricité ainsi que le plan de financement sont étudiés (6 mois) ;

  5. Phase de construction et de raccordement au réseau électrique (12 mois) ;

  6. Phase d’exploitation et maintenance du parc éolien (25 ans) ;

  7. Phase de démantèlement ou de rééquipement.

Quel est le calendrier prévisionnel ?

Calendrier alternatif - Eolien Courtempierre Treilles Gondreville